jeudi 1 avril 2010

La 3e correction du Rhône telle que corrigée ne convainc pas les agriculteurs de l'Association de défense du sol

Retour sur la conférence de presse donnée hier par les conseils d'Etat valaisan et vaudois: pour rappel, le Valais a établi le projet de plan d’aménagement de la troisième correction du Rhône (R3), de sa source au Léman, en collaboration avec le canton de Vaud sur le tronçon commun. Ce dossier présente les travaux prévus ces prochaines décennies pour sécuriser la plaine. Il a été publié pour information de mai à septembre 2008 et fait partie du plan sectoriel mis en consultation par le canton de Vaud à la même période. Les Gouvernements vaudois et valaisan ont pris connaissance des remarques issues de cette information publique, des réponses prévues par les Départements concernés et ont défini les objectifs pour l’adaptation du Plan d’Aménagement, en vue de son adoption début 2011. C'est cette adaptation qui a été présentée hier. Ce qu'il y a de neuf, en substance, c'est que la 3e correction du Rhône va réduire son emprise sur les terres agricoles. Lire la décision du Conseil d'Etat. Lire le Nouvelliste du jour, qui titre: "Rhône 3 grignotera moins de terres agricoles". Mais pour sa part, l'Association de défense du sol (agriculteurs Valais et Vaud) n'est pas convaincue.... Lire le NF également.

mercredi 31 mars 2010

La 3e correction du Rhône réduira son emprise sur les terres agricoles

Le projet de troisième correction du Rhône réduira son emprise sur les terres agricoles. Les gouvernements des cantons du Valais et de Vaud l'ont annoncé ce matin lors d'une conférence de pres. Toutefois, le principe d'élargissement du fleuve est confirmé. Le WWF déplore la position des deux cantons. En savoir plus.

lundi 15 mars 2010

L'agriculture: une affaire de "souveraineté alimentaire"

"La souveraineté alimentaire": un concept qui fait de plus en plus son chemin, sur le plan international comme sur le plan suisse. A la fin de la semaine dernière, à la suite du Conseil National, le Conseil des Etats a validé l'initiative qui demande d'inclure ce principe dans la loi. Ce concept est né en 1996, au Sommet alimentaire de la FAO à Rome. La souveraineté alimentaire, c'est "le droit d'une population, d'une région ou d'un pays à définir en toute liberté leur politique agricole et alimentaire". En jeu: la sauvegarde d'une production locale, variée et de qualité. 

"La souveraineté alimentaire", un concept qui fait écho à ma plaine: la sauvegarde et la valorisation d'un coeur agricole fort en est l'une des grandes priorités. Comme on sait, dans notre portion de territoire entre Sierre et St-Léonard comme dans bien d'autres régions de Suisse d'ailleurs, les terres agricoles sont en train de diminuer, au profit d'une urbanisation accaparant les terres. La 3e correction du Rhône prendra également du terrain à l'agriculture. La problématique en ce qui concerne le territoire de ma plaine a fait l'objet d'une étude des plus instructives (lire le billet que nous lui avons consacrée).

Pour en savoir plus sur le concept de "souveraineté alimentairaire" et les actions qui lui sont liées en Suisse, on peut aller faire un tour sur le site de UNITERRE, qui annonce une marche de Pâques de soutien à Berne, le 5 avril. A lire également, le dossier de l'Echo Illustré du 12 novembre 2009. Valentina Hemmeler Maïga, d'Uniterre, y déclare notamment que "la souveraineté alimentaire est la réponse aux problèmes qu'affrontent aujourd'hui les agriculteurs." (page 1 et page 2).

Sur la décision du Conseil des Etats à Berne, lire le NF de vendredi 12 mars et le communiqué de l'Union Suisse des Paysans.

vendredi 12 mars 2010

NF: "Chippis et Sous-Géronde attendent 2013"

Le Nouvelliste de ce matin fait le point sur la réorganisation et l'urbanisation de Chippis et de Sous-Géronde, des projets en lien avec ma plaine et la 3e correction du Rhône. A Chippis, les installation en friche de Rio Tinto Alcan vont céder la place à une zone mixte (habitat-artisanat). Quant aux villas d'Alcan qui longent le fleuve et doivent être démolies dans le cadre de la correction du Rhône, elles ne seront pas vendues avant 2013. Le dossier est en attente de la décision de conserver les actuels ponts routier et ferroviaire sur le Rhône ou de les déplacer. Lire l'article.

mercredi 10 mars 2010

NF: "Non, les castors ne sont pas en train d'envahir la réserve de Pouta Fountana!"

Parce que les castors ont faim, les arbres tombent par dizaines à Pouta Fontana, rongés par les castors. Mais cela ne veut pas dire que ces sympathiques mammifères sont en train d'envahir la réserve située dans le territoire de ma plaine! Dans le Nouvelliste d'aujourd'hui, Charly Arbellay qui a mené l'enquête explique que le nombre de castors a peu varié depuis dix ou quinze ans. Selon le dernier recensement, en août 2008, il y en avait 114 sur le territoire valaisan. A noter que c'est en 1970 que cet animal a été réintroduit. Lire l'article.

jeudi 17 décembre 2009

Le nouveau numéro de rhone.vs vient de paraître

Le dernier numéro tous ménages de rhone.vs, le magazine d'information sur la 3e correction du Rhône, est arrivé dans les boîtes à lettres valaisannes. Une page complète est consacrée au principal sujet qui fait débat: l'élargissement du fleuve prévu. Il est question en particulier des conséquences de l'élargissement sur le charriage du fleuve. Des inquiétudes à ce propos se son faites jour dans la région de Sierre/Chippis (lire notre billet du 3 août). Interviewé par rhone.vs, le Dr. Martin Jäggi y répond en disant que "Le Rhône sera toujours capable d'évacuer les apports solides de la Navizence". Un autre article est dédié aux gravières qui "restent indispensables, quelle que soit la solution" prévue pour sécuriser le fleuve. rhone.vs évoque aussi le "corridor de vie" et les espaces de détentes qui seront induits par la correction, en particulier à Sierre/Chippis et à St-Léonard. Signalons encore une interview de Tony Arborino, chef du projet Rhône 3, qui répond à deux questions intéressantes, à savoir: "Pourquoi ne pas profiter de la 3e correction pour produire plus d'électricité?" et "Est-il envisageable d'utiliser une partie des surfaces du Rhône pour l'agriculture?". Et pour terminer, on a retenu un reportage sur d'autres corrections de fleuves en Suisse: "une démarche de protection contre Swiss made", précise rhone.vs.

lundi 14 décembre 2009

St-Léonard demande d'améliorer le projet Rhône 3 tout en saluant le processus ma plaine

St-Léonard, Conthey, Vétroz, Ardon, Chamoson et Riddes demandent ensemble à Rhône 3 d'améliorer le projet de 3e correction du Rhône sur leurs territoires respectifs. Ces communes ont procédé à des études et la solution de l'élargissement ne leur semble pas être la panacée. Dans le NF, le président de St-Léonard, Pierre-Alain Bétrisey déplore un manque d'informations de la part des porteurs du projet  et des déficits dans le processus de consultation. Et de préciser qu'une démarche participative a bien été lancée, en l'occurrence le processus ma plaine qui entend valoriser la plaine dans le sillage de la correction, mais cette démarche ne concerne pas les aspects techniques de la correction proprement dite. Pierre-Alain Bétrisey, par ailleurs membre du comité de pilotage de ma plaine, note "qu'un excellent travail a été réalisé sur les à-côtés du projet de correction".

vendredi 11 décembre 2009

Feu vert fédéral pour la mesure urgente de Chippis

Les Chambres fédérales ont donné leur feu vert à une subvention de 169 millions de francs pour la troisième correction du Rhône. Cette enveloppe vaut pour la période 2009-2014 et plus précisément pour les mesures prioritaires de Viège, Sierre/Chippis et Sion. Lire l'article du jour dans le NF. En ce qui concerne Sierre/Chippis, les travaux devraient débuter au début 2011.

vendredi 4 décembre 2009

Colloque "Mémoires du Rhône", le 11 décembre

Le sixième colloque "Mémoires du Rhône" aura lieu vendredi 11 décembre entre 10h00 et 17h00 au Musée historique du Chablais (Château de la Porte du Scex) à Vouvry. Au menu, les derniers résultats des recherches hydrologique, géoarchéologiques et de sciences naturelles réalisées autour du Rhône et de la plaine. Tout le monde peut s'inscrire. En savoir plus.

jeudi 6 août 2009

Le Rhône-Trotteur de passage chez lui, à Chippis

Daniel Vuistiner veut rallier à pied les sources du Rhône à Gletsch à Marseille, une (dé)marche militante pour sensibiliser le public aux problèmes de pollution, du fleuve en particulier. Au 3e jour de sa marche, il a dormi chez lui, à Chippis, après un début d'aventure plutôt musclé (sac trop lourd, pied contusionné, etc.). Lire l'article du jour dans le NF. Lire notre précédent billet, pour en savoir plus sur cette aventure. Site interactif de Daniel Vuistiner: http://rhonetrotteur.e-monsite.com

 

 

lundi 3 août 2009

Le député Christian Favre se fait du souci pour Chippis

Selon le Nouvelliste du jour, plusieurs députés, du PFC, du PLR et de l'UDC, craignent qu'après la 3e correction, le Rhône élargi n'emporte plus assez d'alluvions, ce qui nécessiterait l'évacuation de milliers de mètres cubes. Christian Favre s'inquiète plus particulièrement pour le secteur de Chippis, où les évacuations "pourraient se traduire par le passagede 1200 camions par années à travers la localité". Du côté de Rhône 3, des expertises se veulent rassurantes. "Le Rhône élargi n'aura pas besoin de nouvelles gravières", explique au Nouvelliste le chef du projet, Tony Arborino. Lire l'article

jeudi 25 juin 2009

Tony Arborino dans le Temps: "S'opposer à la correction du Rhône est une perte de temps"

Le Temps a consacré hier une interview à Tony Arborino, chef du projet de la 3e correction du Rhône. Il répond aux milieux agricoles qui critiquent le projet. Lire l'interview.

mercredi 24 juin 2009

Trois millions de pas le long du Rhône

C'est le NF du jour qui l'annonce: en août, Daniel Vuistiner, un Valaisan de 47 ans, va descendre le Rhône à pied, de Gletsch à Marseille. Une (dé)marche militante, pour sensibiliser l'opinion à la menace qui pèse sur les glaciers, les poissons du Rhône et plus généralement la planète. Lire l'article. On peut suivre les périgrinations de Daniel Vuistiner par le bais de son site interactif.

jeudi 18 juin 2009

A Grand Conseil, le financement des mesures prioritaires a passé comme une lettre à la poste

Le Parlement a approuvé hier à l'unanimité le financement des mesures anticipées de corrections du Rhône, neuf chantiers en tout dont celui de Sierre; des mesures urgentes devisées à 53 millions de francs. Lire l'article du Nouvelliste.

mardi 16 juin 2009

3e correction du Rhône: le Conseil d'Etat veut poursuivre le débat dans la sérénité

Le Conseil d'Etat a annoncé hier que la demande de crédit d'engagement de 12 millions de francs pour l'achat de terrains dans la cadre de la 3e correction du Rhône ne serait finalement pas à l'ordre du jour de la session du Grand Conseil de juin, session qui débute qujourd'hui. Cet objet est reporté, le temps d'informer les députés "avec objectivité et sérénité" sur ce dossier qui est actuellement au centre "d'une campagne de désinformation" menée par l'ADSA, l'Association pour la défense du sol agricole. Le Conseil d'Etat déplore cette campagne (récent courrier de l'ADSA transmis aux députés). Cela dit, il sera tout de même question de la 3e correction du Rhône lors de cette session, avec la présentation aux députés des mesures anticipées, à Sierre-Chippis notamment, du plan d'aménagement R3.

En savoir plus: communiqué de presse du Conseil d'Etat du 15 juin - Nouvelliste du 16 juin - ADSA